TECHNIQUES

Pêche à la mouche

En sèche: lorsque les insectes éclosent et dérivent à la surface de l'eau, les poissons en profitent et c'est le moment de leur présenter une mouche sèche. Une mouche sèche est la représentation artificielle d'un insecte qui flotte et qui devra dériver naturellement pour éviter de "draguer" et séduire les truites les plus méfiantes. Vous apprendrez alors à "pêcher l'eau" en l'absence d'activité et maitriserez la présentation en pêchant les "gobages" crées par les poissons. Sur les grands lisses ou dans les courants rapides, en petits torrents et grandes rivières vous saurez vous positionner et aborder les postes avec un matériel adapté. Le choix des mouches ne sera plus un secret pour vous.

En nymphe: La pêche en nymphe est l'utilisation de mouches lestées qui coulent rapidement et qui évoluent près du fond des rivières et des ruisseaux. Cette technique peut s'avérer indispensable en l'absence d'éclosions et d'activité de surface. Elle est donc une technique complémentaire de la pêche à la mouche sèche. Redoutable, sa pratique consiste en l'utilisation de mouches appelées "nymphes" faites de poils et de matériaux de couleurs qui incitent le poisson à s'en saisir dans la dérive immergée. Les techniques sont diverses et variées en fonction des postes, du profil de rivière et du comportement des poissons. Elles se pratiquent "au fil posé", ou sous la canne "à la roulette",  "à l'espagnole" ou encore "à la tchèque", mais aussi en noyée, et à vue pour les pêcheurs plus confirmés à la recherche de poissons trophées.

Au streamer : pêche vers l'aval des fosses et des courants des grandes rivières. En lac naturel ou en réservoir artificiel la pêche au streamer est intéressante lorsque l'on recherche de très gros poissons en quête d'une nourriture plus calorique..

L'emploi de cette technique permet d'exciter l'instinct prédateur des truites à l'aide de "streamers" qui imitent de petits poissons comme le vairon et le chabot dont elle est parfois friande. Attention, cette recherche particulière nécessite un niveau technique avancé et ne se pratique pas en toutes conditions.

​Pêche aux appâts naturels  

 

Technique moderne et développée de la pêche au toc traditionnelle, la pêche aux appâts naturels s'adapte à tous les cours d'eau et reste accessible à tous

Les avancées technologiques, la finesse du matériel moderne et certains grands noms de la pêche ont largement contribué à son évolution. Aujourd'hui, l'usage de cannes légères, sensibles et puissantes vous garantit des sensations fortes et de grandes émotions.

Le point fort de cette technique réside dans l'utilisation d'esches vivantes comme le ver de terreau, la teigne, la larve de trichoptère et d'éphémèroptère et leur présentation naturelle dans les courants. Lorsqu'elle est maitrisée, cette technique de pêche est une alliée redoutable de la pêche à la mouche et vous permettra de tromper truites et ombres dans les petits torrents de montagnes comme les plus grandes rivières de plaine. Autrefois vue comme une pêche peu respectueuse, elle est dorénavant pratiquée dans les règles de l'art avec des lignes légères, et de petits hameçons simples sans ardillons pour un respect maximum du poisson. Le matériel que vous utiliserez lors de mes stages est un matériel haut de gamme, développé et conçu par la marque Sempé, maître dans l'art, et pour qui je suis représentant.

En nymphe au toc

 

La pêche en longues dérives aux appâts vivants est très efficace la saison durant, mais la pêche en nymphe en toc peut se trouver plus redoutable encore lorsque l'humeur des poissons nécessite l'usage des couleurs et des reflets des immitations de larves articifielles, et de leur animation.. A tester !

Techniques de pêche 

 

La pêche à la mouche et la pêche aux appâts naturels sont deux techniques parfaitement adaptées à la pêche en rivière et accessibles à tous. Quelque soit la taille du cours d'eau, son profil ou le poisson recherché, ces techniques vous procureront des sensations riches en émotions et les poissons n'auront plus de secrets pour vous.

 

Les espèces principalement présentes dans les rivières de moyenne montagne sont la truite fario et l'ombre commun. Plus en aval vous pourrez capturer des truites arc-en-ciel célèbres pour la qualité de leur combat, mais aussi des chevesnes et des barbeaux de très belles tailles.

Une envie particulière
qui n'est pas dans la liste ?