• Fabien CATERINA

Séjours de pêche pour les ados en Isère et Savoie (camps pêche)

Très certainement le rôle qui me tient le plus à coeur, la facette de mon activité de guide que j'aime tout particulièrement, qui prend tout son sens en 2020 et qui m'apporte à la fois un peu d'espoir et de fierté : accompagner les jeunes à la pêche.

Souvenir de la fin du camp pêche à la mouche devant la vitrine de mon local (été 2020)

Ce que je ressens au fait de pouvoir à mon tour transmettre à la nouvelle génération un savoir faire acquis et fruit d'un héritage familial de long-temps est à la fois une grande satisfaction, un immense plaisir, et une forme de devoir de mémoire, en quelque sorte.

Souvenir d'une édition 2019

Cette partie de mon métier je l'ai vécu chaque week-end de ma jeunesse dans les années 90, souvenir impérissable des longues journées au bord de l'eau avec les autres jeunes du village, souvent plus grands que moi, que mon père voulait bien emmener avec lui. De cette jeunesse passée à la pêche je n'en garde pas moins le souvenir des prises nombreuses, que les odeurs indélébiles de la rhubarbe sauvage dont ma petite taille peinait à dépasser ; la foule de pêcheurs au bord de l'eau que l'on retrouvait sans surprise chaque semaine, comme on le ferait lors d'un pèlerinage hebdomadaire ; l'abondance qui régnait partout autour de nous, sous nos pieds et jusqu'à la surface de l'eau, le plaisir qui en découlait... C'est aussi le souvenir d'une autre vie où le téléphone mobile n'existait pas et l'internet non plus, où l'organisation d'une sortie de pêche se faisait parfois, souvent, sur un coup de tête en courant frapper à la porte du voisin, ou en criant par la fenêtre, sinon en esquivant l'accord parental pour se retrouver entassés à sept dans une nevada break qui tournait encore comme une horloge après des années à rouler sur les chemins non carrossables.

Sortie de pêche à la mouche à la fin des années 90, avec Franck à Entre deux Guiers.

Il y a un peu de tout ça qui refait surface dans chaque sortie, chaque stage, chaque atelier, chaque camp pêche où je reçois mon groupe de jeunes mordus. Bien sûr, des choses ont changé mais s'il y a bien une constante sur cette planète, c'est que le monde change constamment et nous avec. On aimerait parfois qu'il en soit autrement, pour les choses qu'on aime et qu'on voit se transformer, ou disparaitre, mais c'est comme ça et tant qu'il y aura des jeunes pour aller pêcher à mes côtés, je pourrai croire en de beaux jours.

Un autre jeune de mon village sous les enseignements de mon père, sur le Guiers vif.

L'eau coulait à flot à cette époque, et les sécheresse était bien moins redoutées.

Parenthèse fermée, j'écris cet article pour vous présenter succinctement le déroulement des trois semaines de camp pêche effectués cet été en Chartreuse, c'était au mois de juillet sur la commune d'Entre deux Guiers au camping l'Arc en ciel, que je remercie particulièrement pour la qualité de son accueil.

Mon groupe prend la pose pour la photo au sein du campement pour la deuxième semaine

Mes stagiaires sont invités à profiter de cinq journées (quatre nuits) dédiées à la pêche durant lesquels ils découvrent et perfectionnent plusieurs techniques parmi la pêche au toc, la pêche au lancer, et la pêche à la mouche. L'emplacement du campement choisi est proche de la rivière, le long d'un secteur toutefois mis en réserve depuis trois ans et qui aurait du se trouver ouvert, mais les évènements de la vie associative en ont voulu autrement. C'est grâce à ce format tout à fait spécial que nous offre les camps que nous pouvons profiter en plus des journées de pêche, du fameux coup du soir, un moment spécial d'une ambiance toute particulière avant la tombée de la nuit et que tout le camp attend impatiemment.


Cette année je reçois même deux jeunes pêcheurs à la mouche talentueux venus de Nice, Hedi et Merlin!

Sur ces trois semaines de camps, la première à laquelle j'ai participé en tant qu'intervenant début juillet est organisée depuis des années par mon ami Philippe également guide de pêche, il s'agit d'un camp multi-pêche (toc, mouche, leurre) pour les jeunes de 9 à 15 ans (jusqu'à 12 participants pour trois encadrants pro), durant 4 journées et 3 nuitées.

Mon groupe pour la semaine de camp organisé par Philippe

J'organisais indépendamment les deux semaines suivantes, avec un nombre limité de jeunes pêcheurs fixé à quatre participants sous mon encadrement, et pour une durée plus importante dont les formats et conditions sont les suivants :

- semaine 2 : multi-pêche (toc, lancer, mouche) / à partir de 10 ans / 5 journées

- semaine 3 : spécial pêche à la mouche / à partir de 12 ans / 5 journées


Les tentes sont individuelles ou partagées aux choix, un point d'eau se trouve sur l'emplacement, et tout le matériel est mis à disposition si besoin. Les pêcheurs peuvent aussi apporter leur matériel s'ils le souhaitent. Enfin, mon véhicule nous permet de pêcher l'ensemble des rivières alentours pour varier les plaisirs.

Les repas de la semaine sont inclus et sont préparés par Emmeline qui nous gâte de délicieux plats généralement très appréciés du groupe ;)

Jeux et livres font partie de la vie du camp et apportent avec les nombreuses autres activités disponibles au camping (cages de foot, babyfoot, salle de repos, soirées cinéma..) des moments de détente, de sport et de franches amitiés.


Enfin, le programme "pêche" est organisée de la façon suivante et constitue la base du séjour pour 5 journées de camp multi-pêche (à partir de 10 ans) :

- 2 demi-journées / pêche au toc (appâts vivants, nymphes)

- 2 demi-journées / pêche au lancer (leurres durs, souples, cuillères)

- 2 demi-journées / pêche à la mouche (sèche principalement, et nymphe)

- 1 demi-journée / atelier montage de mouche (mouche sèche, et nymphe)

- 1 demi-journée au choix (pêche ou montage)

- 4 coups du soir

- 2 demi-journées de montage et démontage du campement + jeux + moments calmes

Durant le séjour de pêche à la mouche, la programmation est fonction du niveau technique du groupe et comprend :

- l'apprentissage des noeuds de base pour se rendre autonome au bord de l'eau

- l'apprentissage des bases du montage de mouche (et perfectionnement)

- l'apprentissage des lancers linéaires principaux (vertical, horizontal, revers..)

- l'apprentissage du positionnement, de la présentation, et de la dérive en acte de pêche

- Apprendre à faire le bon choix de la mouche en fonction de l'activité aquatique

- Savoir prendre et ramener son poisson, le reconnaitre, le relâcher en bonnes conditions

- Organiser et participer à la vie du camp (mettre la table, servir, débarrasser, nettoyer, faire la vaisselle, et autres tâches collectives...)

Nathan entre ombre et lumière effectue son lancer à la mouche en pleine averse pluvieuse

Un rendez-vous à ne pas manquer pour passer de bonnes vacances entre copains.

Les réservations commenceront dès le mois de décembre.

Places limitées à 4 pêcheurs / camp.

Plus d'informations sur le site internet, ou directement par mail : immersionpeche@gmail.com